Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Remi, Agence immobilière CANET EN ROUSSILLON 66140

L'actualité de CENTURY 21 Agence Remi

Etude : Qui sont les internautes qui visitent les portails immobiliers ?

Publiée le 07/12/2016

A l’heure de concevoir et/ou de faire évoluer votre site Internet, ou tout simplement de rédiger vos annonces à mettre en ligne, il est important de connaître qui sont ces Internautes qui consultent les portails immobiliers. Utile pour optimiser votre webmarketing !

Combien d’internautes et par quel biais ?

Selon des chiffres Médiamétrie publiés en septembre 2015, 32% des français soit 16,7 millions de personnes ont consulté un portail d’immobilier sur leur ordinateur ou sur un outil de connexion mobile dans l’année. Un chiffre particulièrement élevé qui fait du marché immobilier français l’un des plus consultés en ligne. Les consultations depuis un smartphone, en hausse de 80% sur un an, témoignent de la dynamique de ce mode de connexion, d’information et de consommation. Un portail immobilier digne de ce nom ne serait pas se passer aujourd’hui d’une version application mobile.

Qui sont ces Français adeptes des portails immobiliers ?

Ne sautez pas de joie à la vue du chiffre dévoilé ci-dessus, la France ne compte pas 16,7 millions d’acquéreurs potentiels en recherche d’un bien dans les 3 mois ! Loin s’en faut ! Les Français entretiennent avec l’habitat un rapport affectif qui n’en finit pas d’étonner nos collègues anglo-saxons. De fait, posséder sa maison ou son appartement constitue pour beaucoup de nos compatriotes un aboutissement, le projet de toute une vie, une fin en soit ! A ce titre, nombre de personnes vont « rêver » sur les portails immobiliers. Si certains sont amenés à franchir le pas de l’entrée en projet, d’autres et ils sont nombreux ne franchiront jamais ce pas. Au-delà du rêve, il y a les propriétaires pragmatiques qui cherchent eux à évaluer par comparaison leur propre bien. Une manière de se rassurer sur la qualité de leur patrimoine. Il y a enfin ceux qui ont un vrai projet de vente ou d’achat à plus ou moins brève échéance. Les portails leur permettent d’une part de prendre la température du marché puis lorsque la décision est prise, de mener à bien leur recherche.

Une majorité de femmes et d’actifs.

Au mois de septembre 2016, une étude fournie par la FF2i (Fédération Française de l’Internet Immobilier) et l’institut Médiamétrie montre que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à surfer sur les portails immobiliers (55% contre 45%). On peut raisonnablement penser que cet écart s’explique par le fait que nombre de femmes au foyer prennent à leur compte le projet immobilier du couple pendant que leur époux travail. Selon cette même étude, une grande partie des connexions émanent de visiteurs se situant dans la tranche d’âge de 25 à 64 ans. Assez logique puisque c’est dans cette population active et de plus en plus mobile que se concentrent deux des fameux trois « D » biens connus des agents immobiliers : les déménagements, et les divorces, les décès n’intervenant généralement et fort heureusement qu’à un âge plus avancé ! Dans le détail on note 19% de connexions pour les 25-34 ans (jeunes travailleurs), 29% pour les 35-49 ans et 30% pour les 50-64 ans. On observera aussi que cette tranche d’âge correspond à des générations qui ont appris à maîtriser le Web. Ce qui est plus rarement le cas pour la tranche d’âge supérieure.

Que conclure de cette composition ?

Ces chiffres de la fréquentation des portails immobiliers confirment des notions normalement intégrées par tous les bons agents immobiliers :

  • Il faut savoir parler aux dames qui bien souvent ont le dernier mot
  • Une bonne annonce immobilière n’omet jamais de mentionner les commodités recherchées par les actifs (transports notamment).
  • Qu’il ne faut pas confondre fréquentation et contacts qualifiés même si l’une induit les autres.

Cette petite analyse devrait vous permettre de justifier auprès de vos conseillers en transaction les plus novices quelques fondamentaux de la profession. Pour les plus anciens, une piqure de rappel ne peut pas faire de mal !

Notre actualité